L'article Le Web Sémantique, écrit par Tim Berners-Lee, James Hendler et Ora Lassile, tente d'expliquer la notion de Web sémantique à travers cinq aspects caractéristiques de celui-ci, à savoir :
l'expression du sens; la représentation (ou conversion) des connaissances; les ontologies; les agents ou la mise en relation d'éléments d'information distribués et disparates; la technologie agent.

websemantique
Source de l'image en cliquant dessus

La première partie nous donne une définition de ce qu'est le Web sémantique, soit une extension du Web classique qui permet de publier et de consulter des documents. Mais en plus de cela, il permet de faciliter la navigation grâce à des logiciels qui formalisent les informations pour les traiter automatiquement. Pour l'instant les ordinateurs n'ont pas encore les capacités pour comprendre les informations, ils ne peuvent que les visualiser... les applications du Web sémantique seront plus importantes dans un futur proche, lorsque les technologies auront évoluées.

La représentation (ou conversion) des connaissances se fait grâce à deux importantes technologies de développement du Web sémantique : eXtensible Markup Language (XML) et le Resource Description Framework (RDF). Ces technologies permettront au Web sémantique de comprendre les documents et les données sémantiques. RDF utilisera des URIs (Uniform Resource Identifier : courte chaîne de caractères identifiant une ressource physique ou abstraite, et dont la syntaxe respecte une norme d'Internet mise en place pour le Web) plutôt que des phrases pour encoder chaque terme.

Le troisième composant du Web sémantique développé ici est l'ensemble d'informations que l'on nomme "ontologie". En effet, les auteurs nous disent que dans le jargon une ontologie est un document ou fichier qui définit de façon formelle les relations entre les termes.

Le paragraphe sur les agents logiciels nous explique que ceux-ci permettent la mise en relation d'éléments d'information distribués et disparates grâce à la sémantique.

Le Web sémantique permettra l'évolution de la connaissance grâce à la mise en place d'un langage informatique simplifié à l'aide des éléments cités précédemment dans l'article comme les URIs. Cela apportera la naissance d'un langage unificateur qui permettra de faciliter les échanges. La technologie sera alors plus que jamais un agent grâce auquel nous pourrons vivre, travailler, apprendre ensemble.